Information autour du crédit, rachat de crédit, surendettement

Rachat de crédit divorce: Faire un regroupement de crédit en cas de divorce

Un grand nombre de situations de surendettement survient après un incident de la vie : maladie, licenciement et bien sûr, divorce et séparation. Fortes de ces constatations, les sociétés de rachats de crédit sont de plus en plus nombreuses à proposer un pack rachat de crédit divorce, séparation ou rupture de pacs.

Principe du rachat de crédit divorce

Lors d’une séparation, divers problèmes financiers peuvent survenir du fait des difficultés psychologiques (arrêt maladie, impossibilité de gérer son argent etc.) ou du fait de la répartition des biens, des prêts et bien entendu, de la séparation des revenus entre les deux conjoints.

D’après la loi, les crédits contractés durant la vie commune sont dus par les deux époux, chacun devant alors rembourser pour moitié des mensualités. Cependant, cette règle ne tient pas compte des différences de salaires entre les deux partenaires ou encore de l’inégalité des situations professionnelles (seul l’un des deux conjoints travaille par exemple). De plus, une séparation ou un divorce implique des frais de déménagement et de relogement, ceci alors même que les mensualités du crédit immobilier du couple sont toujours dues…

Face à ces difficultés, les sociétés de crédit sont bien souvent sourdes et peinent à proposer des solutions de financement adaptées à leurs clients. Elles ont donc créé des packs spécifiques à ces situations de divorce ou de séparation bien particulières avec le rachat de crédit divorce.

Une baisse des mensualités avec un rachat de crédit

Lors de la souscription d’un crédit, le montant des mensualités est calculé en fonction des revenus du foyer, c’est-à-dire en fonction de la somme des salaires des deux conjoints. Ce montant reste ensuite inchangé tout au long de la durée du prêt (seuls certains crédits proposent une augmentation ou une réduction du prélèvement de l’ordre de quelques pourcents). Lorsque le couple divorce, les revenus sont divisés par deux mais le montant des mensualités d’emprunt restent les mêmes…

Le rachat de crédit divorce est une solution tout à fait adaptée à cette situation car elle permet de restructurer l’ensemble des prêts en un seul mais surtout de calculer une mensualité adaptée à la nouvelle situation financière en réduisant nettement le montant prélevé.

Un regroupement de crédit en cas de divorce

Selon la loi, en cas de divorce, de séparation de corps et de bien ou encore de rupture d’un pacs, les prêts souscrits en commun ou à titre individuel (dont l’objet était de subvenir aux besoins du foyer) doivent être remboursés dans leur totalité par chacun des deux conjoints. Les organismes prêteurs sont en droit d’entamer des poursuites de recouvrement ou de saisie sur salaire à l’encontre de l’un ou l’autre des membres du foyer. Elles optent généralement pour celui dont les ressources lui assurent une plus grande solvabilité.

S’il est parfois possible de faire face à de telles mensualités quelques mois, l’endettement qui pèse alors sur les anciens conjoints est souvent excessif. Peu disposent de suffisamment de moyens pour attendre la vente de leurs biens. Dans une telle situation, le rachat de crédits divorce est une solution pertinente puisqu’elle permet de regrouper les prêts et d’en adapter les mensualités aux nouveaux revenus en rééchelonnant la dette dans le temps. De plus, ce regroupement concerne autant les crédits immobiliers que les prêts à la consommation.

Souscrire un rachat crédit divorce avec une trésorerie

Une séparation ou un divorce engendre des coûts importants : qu’il s’agisse des frais de rachat de mobiliers et d’électroménagers, de factures de déménagement ou encore du versement d’une caution et de loyers pour une nouvelle habitation, les dépenses ne manquent pas. C’est souvent une véritable installation dans la vie qui recommence, avec tous ses soucis et ses tracas financiers, auxquels il faut ajouter une certaine urgence (notamment lorsqu’il y a des enfants), des conflits malheureusement réguliers et des honoraires de justice et d’avocats exorbitants.

Face à une telle situation, il est important de disposer de suffisamment de ressources pour répondre aux besoins les plus pressants. En cela, le rachat de crédit divorce apparaît une nouvelle fois comme une solution adaptée puisqu’un ajout de trésorerie peut être combiné à la restructuration des prêts : ainsi, en plus de regrouper les emprunts en un seul et de diminuer de manière significative le montant total des mensualités, le rachat de crédit permet également de bénéficier de liquidités disponibles immédiatement. Il est important de rappeler qu’il est possible de faire un rachat de crédit sans justificatifs d’utilisation.

Les besoins particuliers du rachat de crédit

Le devoir de secours en cas de divorce

Le devoir de secours est inhérent au mariage : chacun des deux époux a un devoir d’assistance envers son conjoint et ce jusqu’au prononcé du divorce. De même en cas de séparation pour rupture de la vie commune (depuis plus de 6 ans ou en cas d’altération grave des facultés mentales), le conjoint à l’initiative du divorce reste redevable de ce devoir.

Celui-ci peut prendre la forme du versement d’une pension alimentaire ou d’un capital mais en cas de maladie, il peut comprendre des frais de traitement et de compléments des prises en charges des organismes de sécurité sociale. Ces coûts ne sont donc pas à négliger puisqu’ils peuvent être très importants financièrement.
Conscientes de ces enjeux, les sociétés de regroupement de prêts ont conçu des formules rachat de crédit divorce qui comprennent une option ‘devoir de secours’. Ainsi, la restructuration des emprunts peut tout à fait tenir compte de cette nouvelle charge financière et s’y adapter en fonction de sa nature et de sa durée.

La prestation compensatoire est incluse dans le rachat de crédit

La prestation compensatoire peut être décidée par le juge en cas de grandes disparités entre les conditions de vie des deux conjoints dues au divorce. Elle peut prendre la forme du versement d’une pension à des échéances régulières ou encore celle du paiement d’un certain capital.

Le financement de la prestation compensatoire est inclue dans la formule de rachat de crédit divorce. Celle-ci permet donc de restructurer l’ensemble des crédits tout en incluant une nouvelle forme de prêt correspondant au paiement de la prestation compensatoire sous forme de capital ou encore de réorganiser le budget en tenant compte du versement mensuel de la pension.

La pension alimentaire

Destiné à l’entretien et à l’éducation des enfants, la pension alimentaire est l’une des conséquences financières du divorce la plus connue. D’un montant situé dans une fourchette entre 150 et 500 euros, la pension alimentaire est fixé par le juge en fonction des besoins du demandeur et des ressources du conjoint ‘payeur’.

Selon la situation de chacun, elle devient alors une ressource financière supplémentaire permettant un meilleur équilibre financier ou un remboursement anticipé de prêt, ou dans le cas inverse, une véritable source de dépenses mensuelles et obligatoires, réduisant d’autant plus les capacités de remboursement.

Quelle que soit la situation des deux conjoints, l’existence d’une pension alimentaire modifie notablement et durablement le budget. De fait, le pack  module ses propositions en fonction de celle-ci, qu’elle doive être versée ou qu’elle soit reçue.

The following two tabs change content below.

Derniers articles paranniemotro (voir tous)

Laisser une réponse

A propos de Wiki Crédit

Wiki Crédit est une base de connaissance communautaire autour des thèmes du crédit de la gestion de budget, du surendettement des particuliers, mais aussi du rachat de crédit. La finance la plus complexe vous est expliquée avec des mots simples. Wiki Crédit c'est de l'information utile et un guide pratique pour appréhender sereinement le monde de la finance personnelle.